Nina Ricci : le blanc règne en maître

30/05/2014 • Alison Grcar

Pour la saison chaude, le blanc a réussi à se faire une place de choix dans le cœur des modeuses et surtout dans leur dressing. Pour commencer en douceur, on s'inspire de la silhouette virginale du défilé Nina Ricci.

C'est un fait incontestable : le noir est un classique du vestiaire féminin, aussi bien en hiver qu'en été. Aujourd'hui pourtant, les codes ont changé. Pour cette saison estivale, le blanc a réussi à évincer (pour un temps ?) son parfait opposé et à s'imposer comme la it-couleur du moment. Ce revirement de situation fashion, on le doit à Alexander Wang, Karl Lagerfeld ou encore Olivier Rousteing, directeurs artistiques respectifs de Balenciaga, Chanel et Balmain. Ils ont tous distillé des silhouettes 100% blanches dans leur collection. Dans cet exercice, une Maison a vraiment réussi à se démarquer : Nina Ricci. 

 

Le romantisme du blanc

 

Grâce à un chassé-croisé de dentelle, volants, plissés et effets de transparence, Peter Cropping, designer de la griffe, a donné une aura romantique à cette palette monochrome. Au programme : des robes aux matières fluides dans des tonalités crème, écru ou opaline, ainsi que des jeux de découpes délicats. Nul besoin de trancher avec une autre teinte plus vive, le blanc se suffit à lui-même et apporte de l'éclat à toute notre tenue.

 

Miser sur la simplicité

 

Pour celles qui auraient encore des doutes sur le potentiel mode du blanc, on apprivoise la tendance à pas feutrés en adoptant la panoplie la plus simple du défilé. Une jupe bi-matière mêlant soie et dentelle, un top ajouré translucide, une jolie paire de sandales blanc nacré, pour dévoiler une pédicure gold, et le tour est joué ! Maintenant, il ne nous reste plus qu'à attendre que le soleil se décide à briller pour de bon et à nous les ensembles "white spirit" !

 

© Pixelformula