Bien ficelée, bien policée, comme fraichement passée au blanc, la silhouette rock de l’hiver 2014 fait table rase de ses vieux réflexes. Si au printemps, elle s’amourachait déjà des codes urbains, cet hiver, elle radicalise son penchant underground en snobant total look cuir, perf’ eighties et clous premier degré. A la place, elle préfère brouiller les pistes en empruntant volontiers les baskets d’un shoesing streetwear et les parkas robustes héritées du vestiaire militaire.

Sur les épaules des mauvais garçons, regard frondeur et frange plaquée au-dessus des yeux, des bombers de pilote en nylon, des blousons army en toile tissée, des mailles stylisées, un peu de cuir, bien sûr, mais détaillé en empiècements discrets, le tout trempé dans une palette typiquement hivernale, noire, grise et kaki. Plus sage, l’homme rock passe de la surcharge au quasi minimal : au total look, il préfère le détail placé ; aux studs, les petits zips métalliques ; à l’attirail, le mix d’influences. Une recette allégée, déjà promise au succès.

lhmag-modehomme-neorock05

A gauche
BLOUSON LIBERTO, 59 EUR PULL LIBERTO, 39 EUR
A droite
PARKA LIBERTO, 99 EUR SWEAT LIBERTO, 29 EUR JEAN BIKER LIBERTO, 49 EUR

lhmag-modehomme-neorock01

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *