fermer ce cadre
Warning!
Vous utilisez un navigateur obsolète

Pour naviguer sur un internet rapide et sécurisé, téléchargez gratuitement un navigateur moderne.
Ou mettez celui-ci à jour.

Le trench en vinyle pour une virée shopping avenue Montaigne

22/10/2014 • Hortense
  • IMG_2410 743x416

Le trench en vinyle noir, c'est un peu le ciré amélioré dont on a toujours rêvé. Pourtant, ce petit bijou fait peur, et finalement, rares sont les modeuses qui l'osent. La raison à cela, c'est la connotation un brin sulfureuse qui lui colle à la peau. Mais c'est un tort de croire qu'il est interdit, et je dirais même qu'il est plus que temps de lui laisser sa chance !

Au moment de me jeter à l'eau, je ne vais pas vous mentir, je n'étais pas parfaitement à l'aise dans mon trench luisant. J'avais la même angoisse que la première fois que l'on porte un pantalon en simili cuir et que l'on redoute les bruits de friction au moindre de nos mouvements. Eh bien, la bonne nouvelle, c'est que ledit manteau se fait curieusement oublier. Mais mon souci principal, c'était l'aspect quelque peu clinquant de cette pièce pas facile à dompter, à l'instar du sac banane. Je me suis dit que la manière la plus raisonnable de le porter serait de l'intégrer à une tenue féminine mais pas sexy, car je ne voulais pas tomber dans la vulgarité. Des couleurs claires et des matières mates naturelles telles que la laine et la toile de jean m'ont semblé être un choix judicieux. Idem pour le maquillage, il se doit de rester le plus léger possible, donc on joue la carte du teint frais nude. Du coup, je me suis autorisé un peu de fantaisie avec des chaussures plates à l'imprimé animalier, et je ne l'ai pas regretté. 

IMG_2483 743x416



Je me prends au jeu du pardessus glossy

Une fois l'appréhension retombée, il faut quand même reconnaître que l'on doit se faire à l'idée d'assumer sa matière, que nous qualifierons de particulièrement lumineuse. Honnêtement, on n'espère même pas passer inaperçue, et on a bien raison car on se fait remarquer. Mais les regards sont étonnamment approbateurs. Je suis certaine que cela a à voir avec l'imagerie collective pas si sulfureuse qu'on le croirait, tout compte fait. Car, avant moi, le fameux objet du délit avait trouvé refuge sur les délicates épaules de l'irrésistible Twiggy Lawson, entre autres icônes, dans les années 1960. Et j'avoue que je craque volontiers pour une petite touche vintage.

IMG_2473 743x416

TRENCH EN VINYLE M BY MOSQUITOS, 59 EUR



Une pluie de compliments

D'ailleurs, dans les boutiques de luxe de l'avenue Montaigne, à Paris, personne ne semble surpris de me voir arborer un tel trench. Au contraire, dans les enseignes familières avec les pièces mode les plus ambitieuses, il ne choque pas du tout. J'entends même une vendeuse demander discrètement à sa collègue où j'ai bien pu trouver un manteau de pluie aussi chic. C'est officiel, armée de mon équivalant vestimentaire des bottes de pluie, je peux donc faire preuve d'élégance en toutes circonstances, à condition de miser sur une tenue casual comme Rihanna les maîtrise, et surtout pas provocante ! Je ne le mettrais pas entre toutes les mains, car je reste persuadée qu'il ne convient pas à toutes les femmes, mais c'est le seul petit bémol à mon goût.

Le bilan

Ne passons pas par quatre chemins, je suis tout simplement séduite par ce manteau tout-en-un qui ne laisse personne indifférent. S'il était flanqué d'un imprimé léopard, j'émettrais quelques doutes, mais je dois dire que j'ai su apprivoiser l'audace de la version noire et je n'ai qu'une hâte : qu'une pluie battante m'oblige à lui faire quitter son cintre à nouveau. Oh, mais que vois-je par la fenêtre ? Serait-ce une goutte ? Youpi !

© Webedia