Les modeuses seraient-elles nostalgiques de leur tendre enfance ? A regarder de plus près les street looks pendant les Fashion Weeks, il semblerait bien que oui. Très plébiscitée par les créateurs l'hiver dernier, la tendance régressive continue de plus belle cette saison. Au programme ? Des jupes à pois, des chemisiers, des lunettes à cœurs et des tops étoilés qui parsèment le dressing des filles hype. Mais dans ce déluge de pièces enfantines, une référence plaît particulièrement aux modeuses : les t-shirts à l'effigie des personnages de dessins animés. Même si la griffe Moschino nous a prouvé, à travers ses silhouettes, que le port de la robe Bob l'éponge était parfaitement envisageable en journée, la réalité me semble un peu différente. Comme je n'aime pas rester sur une question existentielle non résolue, j'ai moi aussi décidé de jouer le jeu et d'enfiler un sweat Minnie pour un rendez-vous avec mon cher banquier. Même pas peur. 

 

La combinaison gagnante

 

Quitte à tester la tendance régressive, autant y aller à fond ! J'ai donc jeté mon dévolu sur un joli sweat Minnie irisé. Pour ne pas tomber dans le total look, j'ai pris le parti de "chiciser" cette pièce en l'associant à un pantalon noir cigarette et une paire d'escarpins peep toes assortis. Avec cette tenue, j'étais fin prête à affronter mon banquier. Avant de partir, mon chéri me regarde, l'air blasé : "Tu vas vraiment aller à la banque avec Minnie sur le dos. Heureusement que tu y vas juste pour l'ouverture d'un livret A et pas pour une demande de prêt !" Sur ce point, il n'a pas tout à fait tort. Mais comme il en faut plus pour me décourager, je file malgré tout à mon rendez-vous avec mon sweat-qui-brille.

 

L'amusement de mon banquier

 

A neuf heures pétantes, je me présente à l'hôtesse d'accueil de la banque. Je sens comme un décalage entre mon pull de petite fille et le tailleur strict de la jeune femme. Elle aussi. Assise sagement à l'entrée du bureau, j'attends que mon conseiller vienne me chercher. J'en profite pour observer les employés qui passent et repassent dans les couloirs. Costumes gris, robe midi bleu marine, escarpins kitten heels... je suis bien contente d'apporter un peu de gaîté à ce défilé austère ! Lorsque mon banquier se décide enfin à venir me chercher, son regard ne trompe pas : mon sweat Minnie l'amuse. Il faut dire que mon conseiller, la trentaine fringante, semble suffisamment ouvert d'esprit pour ne pas être affolé par ce genre de tendance. En arrivant dans son bureau, avec un sourire aux lèvres, il me dit : "C'est drôle, je suis justement allée à Disneyland avec mes deux filles ce week-end et je leur ai acheté un t-shirt semblable". Ravie qu'il ne soit pas choqué par ma tenue, je renchéris en lui demandant l'âge de ses filles. "La première a 5 ans et la deuxième 3 ans". Ah... Dois-je comprendre que ce n'est plus de mon âge ? Après trente minutes de discussion sur l'ouverture de mon livret A, l'entretien se termine par une poignée de main, accompagné d'un..."Bonne journée Minnie !"

 

Le bilan

 

Pour ma part, je suis complètement pour cette tendance mais en petites touches. Des petits cœurs sur une jupe ou un personnage Disney sur un t-shirt, c'est mignon, à condition d'associer ces imprimés à des pièces très élégantes. En ce qui concerne le sweat Minnie, je pense qu'il est facilement associable à une pencil skirt ou à un short loose en cuir. Il faut simplement trouver le bon dosage. Bonne chance à toutes !