On commence à avoir l’habitude de croiser des femmes en kimono en dehors des dojos, que ce soit dans la rue ou sur les podiums des plus grands créateurs de mode. En même temps, il faut dire que cette tenue originaire du Japon, légère et décontractée, a les atouts pour séduire. Au-delà d’étoffer une garde-robe un brin austère, elle permet d’alterner les matières, les coupes, les couleurs et les motifs sans trop de difficulté. Long ou court, flashy ou pastel, uni ou couvert d’imprimés fleuris… Il est facile de trouver un kimono à son image, et c’est déjà une bonne raison pour sauter le pas.

Pour autant, le kimono ne se porte pas à la légère, surtout en total look. Pour éviter l’effet "je sors tout juste de mon lit et je n’ai pas eu le temps de m’habiller donc j’enfile mon plus beau pyjama", je vous conseille de soigner au maximum le reste de votre tenue. Avec une coiffure bien maîtrisée type queue-de-cheval sophistiquée , des escarpins élégants à talons hauts, et des accessoires bien choisis, le kimono peut se montrer très seyant. Mais il vous desservira si vous ne faites pas un minimum d’efforts pour le mettre en valeur.

L’autre grief qui est souvent fait au kimono, c’est son caractère flou et ample, qui risque de noyer la silhouette plus que de la révéler. Et ce quelle que soit votre morphologie. Mais heureusement, il existe des astuces pour le rendre plus glamour, comme le fait de l’agrémenter d’une belle ceinture pour marquer votre taille. Son pouvoir de suggestion s’en trouvera renforcé.

Et si jamais vous ne vous sentez pas du tout de sortir dans la rue habillée en kimono des pieds à la tête, vous pouvez toujours jouer le jeu à moitié, en mariant la veste avec un pantalon slim ou un mini short. Cela permettra de contrebalancer le côté loose du kimono par des vêtements plus près du corps, qui redessineront votre silhouette. C’est un peu le même principe que lorsque vous empruntez la chemise de votre homme !


© Pixel Formula