fermer ce cadre
Warning!
Vous utilisez un navigateur obsolète

Pour naviguer sur un internet rapide et sécurisé, téléchargez gratuitement un navigateur moderne.
Ou mettez celui-ci à jour.

Si le reste de l'année, j'ai tendance à faire très attention à la manière de m'habiller, l'été, je décompresse complètement et j'oublie totalement ma ligne de conduite. Envolées toutes les prises de tête devant mon dressing. Je préfère me consacrer corps et âme à mon activité favorite : le farniente. Cette année, après 15 jours de vacances passées loin de Paris, j'ai eu un peu de mal à reprendre mes petites habitudes vestimentaires, notamment quand Chloé, l'une de mes meilleures amies, m'a proposé de venir boire un verre dans un sublime hôtel 5 étoiles, près des Champs Élysées. Après un an passé en Australie, elle avait décidé de réunir toute notre petite bande au bar de ce somptueux palace. Bizarrement, j'ai dû imaginé que j'étais encore un peu en vacances car la première tenue à laquelle j'ai pensé pour ces petites retrouvailles entre copines est ma salopette-short en denim. Complètement adepte de ce genre de pièce, j'ai pu compter sur elle tout au long de mes vacances au soleil. Comme si je prolongeais un peu mon séjour, j'ai décidé de l'arborer sans crainte ce jour-là.

Montage 1

POINT TROP N'EN FAUT

 

Pas de sandales tropicales ni de veste à paillettes pour accompagner ma salopette. Plutôt que de l'associer à des accessoires trop clinquants, j'ai décidé de la mixer à une paire de richelieus métallisés et une chemise blanche pour un look à la fois chic et décontracté. Persuadée que mes amies détesteraient ce look (trop fashion pour elles), je m'attendais à recevoir une pluie de critiques. A 15 heures pétantes, j'attendais patiemment dans le hall de l'hôtel que mes amies me rejoignent. Pour une fois, j'étais à l'heure. Pendant que je patientais sagement sur un canapé rouge bien moelleux dans un décor de lustres en cristaux, j'ai aperçu les grooms de l'hôtel me dévisager. Je dois avouer qu'au milieu de toutes ces quadragénaires en tailleurs tweed, je faisais un peu tache. 


 

UNE SALOPETTE QUI NE LAISSE PERSONNE INDIFFÉRENT

 

Dix minutes plus tard, Chloé a fait son apparition. Après quelques bavardages sur son séjour en Australie, elle a fixé ma tenue : "Whaou ! C'est canon cette petite salopette, j'adore ! Les Australiennes raffolent de ce genre de panoplie tu sais." Ravie que ma tenue lui plaise, j'étais impatiente d'entendre l'opinion des autres filles. Après un an passé sur la plage, j'avais un peu peur que l'avis de Chloé soit faussé. Quelques minutes plus tard, nos trois autres copines débarquaient dans le hall de ce très chic hôtel. Contrairement à ce que je pensais, les filles sont complètement tombées sous le charme de ma tenue. Entre celles qui la trouvaient "trop mignonne" et les autres qui étaient persuadées d'avoir repéré la même sur Cara Delevingne, j'étais aux anges ! En revanche, la réceptionniste et le barman ne semblaient pas du même avis... Leurs regards insistants me laissaient surtout deviner que je ne respectais pas vraiment le dress code d'un 5 étoiles !


IMG_1590

LE BILAN

 

Hôtel 5 étoiles ou pas, je me suis sentie très bien dans ma petite salopette-short. Si vous assumez, je pense qu'il est possible de porter ce genre de pièce n'importe où. Dernier conseil : on évite tout de même les talons hauts. N'est pas Miranda Kerr qui veut. Bonne chance à toutes !

SALOPETTE-SHORT N BY NAF NAF, 35 EUR

© Mélanie Escoffier