J’avais déjà entendu parler du nude, ou l’art de porter les tons proches de celui de la peau. Classique et frais, c’est un bon allié côté make-up mais il peut se révéler traître côté dressing. Il ne m’avait donc ni vraiment emballé, ni rebuté. Il semble pourtant que la planète mode souhaite passer au niveau supérieur avec cette tendance en la déclinant maintenant en ton sur ton sur toute une tenue. Je dois le reconnaître, l’ultranude est un synonyme de fraîcheur et de romantisme. Je me pose néanmoins des questions, car il semble difficile à maîtriser : pour moi, il pourrait vous effacer aux yeux de tous en deux temps trois mouvements.

Dubitatif, j’ai toutefois feuilleté plusieurs magazines pour décrypter cette tendance. Après réflexion, il me semble tout autant possible d’exister en nude monochrome qu’en all-white ou en total look noir. Pourquoi ne pas s’amuser avec les volumes par exemple ? Je pense que toutes les femmes peuvent contrer la monotonie en jouant avec les formes des vêtements. Prenez un pantalon slim, un débardeur fluide, une paire d'escarpins et le tour est joué ! Si les volumes ne vous tentent pas, vous pouvez également jouer sur les matières. Pour un look architectural, décaler un haut basique avec un pantalon imprimé façon écailles ou marbré me semble être une bonne idée. Vous devriez ainsi apparaître encore plus tendance qu’à l’accoutumée.

Le second défaut que les détracteurs du ton sur ton dénoncent est sa propension à assagir radicalement le look d’une femme. Alors oui, le look sage est parfois une bonne chose comme avec les chaussettes hautes d’écolière, mais je vous soupçonne de ne pas vouloir ressembler à une nonne. Pour passer outre ce phénomène, armez-vous de couleurs car le nude va avec tout : le flashy, le blanc, le jean… Vous n’aurez aucun problème à le porter avec des accessoires très colorés. Cintrez votre robe nude avec une ceinture fluo et vous atteindrez des sommets. Finalement, il n’est pas si discret que cela l’ultranude !


© PixelFormula