Les sandales monacales, quésaco ? La première fois que j'ai entendu ce terme, je me suis d'abord demandé à quoi ressemblaient ces fameuses chaussures. Des espèces de claquettes en cuir, grossières, brutes, et loin d'être esthétiques. Du moins de prime abord. Car en y réfléchissant un peu, je me suis dit que c'était toujours mieux que des sandales en plastique, à condition de les porter intelligemment.

 

Pour contrebalancer le côté austère qui colle à ces sandales sorties du couvent, mieux vaut arborer au-dessus des chevilles un look très féminin, coloré, léger, voire sophistiqué. Jupe longue à fleurs pour un look hippie, short pour les vacances au bord de la mer, jean pour un look urbain décontracté : bien associées, elles peuvent amener un côté décalé et rafraîchissant. Si si, je vous assure ! 

 

Et pour les plus réticentes aux modèles premier degré en camel ou noir, il existe une multitude de déclinaisons stylisées. Ces sacro-saintes sandales peuvent ainsi se métamorphoser en version colorée, arborer des semelles décalées, des strass ou des lanières entremêlées. Certaines sont équipées d’un zip, d’autres de grandes boucles dorées. Bref, il y en a pour tous les goûts, même les plus extravagants. Attention tout de même à préserver le côté minimaliste qui fait leur force.

 

De toute façon, que vous le vouliez ou non, les sandales plates font leur grand retour pour la belle saison. Il est déjà annoncé que les Birkenstock feront fureur cet été. Les sandales monacales apparaissent donc comme un moyen astucieux de se distinguer de la masse des modeuses, avec originalité, tout en restant à la pointe. Mais rassurons les dernières réfractaires : il ne faut pas non plus se forcer ! Il existe un tas de modèles tout aussi fashion et beaucoup plus féminins, comme les semelles compensées ou les escarpins, qui feront leur bonheur cet été. Car en fin de compte, l’essentiel, c'est bien d'être à l'aise dans ses chaussures.

© Pixelformula

 



A mes pieds en un clic !