Alerte pastel : le look romantique par Valentin Yudashkin

14/04/2015 • Hortense

Si l’adage dit qu’en avril, on ne se découvre pas d’un fil, on en prend note mais on prend aussi quelques libertés. On attendra encore un peu pour les tops en macramé ajouré et les nu-pieds, mais on a tout un programme inspiré des créateurs. Et ce mois-ci, c’est le russe Valentin Yudashkin qu’on a dans notre viseur mode !

Valentin Yudashkin nous embarque dans son univers poétique où les couleurs pastel s’invitent sur des matières légères pour un look des plus printaniers.

Des teintes poudrées

On craque sur cette silhouette qui joue à fond la carte des couleurs toutes douces et légères, aux antipodes du look polka graphique de Christine Phung et de la ballerine all black de Michael Kors ! Alors on se lance une nouvelle fois dans l’ode au romantisme, oui. On peut même y ajouter une coiffure tressée tout en délicatesse, comme notre look, mais pas sans un brin de modernité, dans les coupes d’abord, avec des lignes droites qui structurent l’ensemble de la tenue.

Mélange des genres

On revêt un joli chemisier à l’imprimé abstrait, qui rappelle le motif floral habituel du printemps, mais on opte pour un modèle à la fois souple et rectiligne, pour créer un effet minimaliste. Pour le bas, ce n’est pas nouveau, les jupes patineuses sont de véritables best-sellers depuis quelques saisons. On les décline dans tous les coloris et dans tous les styles, tantôt façon tenniswoman, tantôt dans un style d’écolière chic, en bref, on ne peut plus se passer d’elles ! Cette fois-ci, on se limite à une fronce légère plutôt qu’à un modèle franchement plissé, histoire de créer des courbes élégantes.

L’astuce pour un teint frais

Plutôt que d’oser les nuances pêche et blush, un peu périlleuses quand on n’a pas encore fait bronzer nos gambettes, on opte pour des vêtements dans des nuances de blanc et de crème. Ces couleurs plus claires contrastent encore plus avec notre carnation (quelle qu’elle soit !) et nous permettent d’éviter l’effet ton-sur-ton pas forcément flatteur, quand on n’a pas encore repris des couleurs. Comme on ne veut pas renoncer totalement à la touche de blush qui ravive le look imaginé par le styliste du Caucase, on remplace ses escarpins blancs vernis par une paire nude en cuir velours. Mais surtout, on rehausse encore notre silhouette en ajoutant le sac de circonstance : un bowling à la teinte délicieusement fruitée mais toujours pastel, pour un look so fresh !


© PixelFormula