fermer ce cadre
Warning!
Vous utilisez un navigateur obsolète

Pour naviguer sur un internet rapide et sécurisé, téléchargez gratuitement un navigateur moderne.
Ou mettez celui-ci à jour.

En bonne fashionistas, on aime parler chiffon, on collectionne les vêtements et surtout, on est toujours au courant des dernières tendances. Oui, mais dans ce dressing plein à craquer, on a obligatoirement un t-shirt fétiche, celui que l'on adore et que l'on décline dans tous les styles. Et, à force de le porter, il a pris un coup de vieux. Si bien que l'on se voit contraintes de s'en séparer. Eh bien non, c'en est fini du gâchis. Donnons une seconde vie à notre top préféré en le transformant ! Notre nouveau crédo : le trapilho. Cette tendance venue du Portugal, comme son nom l'indique, consiste à découper des bandes régulières dans du jersey de coton. J'ai donc attaqué mon malheureux t-shirt gris souris à l'arme blanche, et je suis séduite par le résultat.


LE MATERIEL

- Un t-shirt en jersey de coton
- Une paire de ciseaux de couturière



LES ÉTAPES DE CUSTOMISATION


1- Découper la portion de tissu que l’on va utiliser

On s’arme de nos ciseaux pour découper l’ourlet inférieur de notre t-shirt, que l’on met de côté, ainsi que la partie haute, à partir de l’emmanchure. La pièce de tissu centrale ainsi obtenue sera notre base de travail. Plus la surface de départ est importante et lisse, plus l'opération est facile à réaliser. Mieux vaut donc partir d'un t-shirt sans coutures sur les côtés.


2- Créer des bandes de jersey régulières

Notre t-shirt ressemble maintenant à un large bandeau dans lequel on découpe des bandes, ou plutôt des anneaux d’environ 1,5 cm d’épaisseur, en prenant garde de conserver les coutures de chaque côté du t-shirt. Cette étape nécessite un peu d’attention, alors on s'applique ! Si toutefois, il y a de légers accrocs, on ne s'affole pas, car les bandes vont roulotter par la suite, camouflant au passage les imperfections éventuelles. 


3- Détendre la fibre

On rassemble les grands cercles obtenus par les découpes successives, en plaçant nos deux mains à l’intérieur et on les écarte lentement pour détendre la fibre. Il suffit ensuite de tirer généreusement sur les bandes d'étoffe jusqu’à ce qu'elles s'enroulent sur elles-mêmes comme par magie !


4- Nouer

On récupère l’ourlet de départ dans lequel on met juste un coup de ciseaux pour obtenir un ruban. On l'enroule ensuite délicatement de façon à maintenir les anneaux ensemble. Une fois que nos bandes sont bien emmaillotées, on noue l’ourlet en dissimulant le nœud.



Notre collier est fin prêt ! L’astuce double-emploi, c’est de faire deux tours si l’on veut le porter comme un snood. Il ressemble à un sautoir bohème lorsqu’on le laisse lâche, mais devient l’accessoire cocooning de l’hiver lorsqu’on l’enroule autour de notre cou en faisant deux tours. De la même manière, les beautystas dans l'âme peuvent l'utiliser comme un headband. A vos ciseaux !

© Webedia