Après une courte période où bébé appréhende tout doucement la marche en respectant l’appui naturel de ses pieds, il lui faut des chaussures. L’idéal est d’observer une période de transition, au cours de laquelle on intégrera les souliers progressivement, en commençant par des modèles aux semelles souples, proches des chaussons. Ils auront pour but d’éviter que bébé ne se blesse au contact du sol. La véritable aventure débute après cette phase d’initiation. Avec les bonnes chaussures aux pieds, notre petit bout de chou prendra correctement ses appuis sans altérer la croissance de ses membres inférieurs. Et surtout, il pourra découvrir le monde debout sur ses petits pieds !


Le choix des semelles

Pour ne pas se tromper, on suit une logique simple : plus notre enfant maîtrise la marche, plus ses semelles doivent être rigides. On débute donc avec du souple, et on ne se laisse pas berner par les semelles de type anatomiques, car elles sont inutiles pour les pieds plats des bambins qui apprennent à marcher. En revanche, on privilégie au maximum les chaussures en cuir, plus respirantes et plus souples qui n’irritent pas leur peau délicate.

Une tige montante

Il est primordial de choisir exclusivement des chaussures montantes pour les premiers pas de votre petit loup. Grâce à leur forme qui épouse à la fois les pieds et les chevilles, ces souliers permettent de maintenir un axe correct entre le pied de bébé et sa jambe. Quant aux chaussures trop basses, elles se révèlent inadaptées car elles peuvent entraîner des problèmes de croissance, notamment au niveau des jambes et des genoux.

Un contrefort

Ce mot n’est pas très employé, pourtant, il désigne une partie du soulier très utile aux enfants, juste derrière le talon. Un modèle pourvu d’un bon contrefort empêchera que la voûte plantaire de bébé ne se déforme avec la marche. C’est un élément clé au bon développement de sa posture.

Le confort

On ne doit jamais faire l’impasse sur le confort des petits. On opte donc pour des chaussures à la bonne taille et ajustables afin de ne pas comprimer leurs pieds. Idem pour la forme : elle ne doit pas contraindre celle des petons de notre bout de chou, notamment au niveau des orteils. Côté matières, le cuir et la toile sont incontournables. On n’oublie pas non plus que même si les petits transpirent peu des pieds, il est préférable de leur faire porter des chaussettes en coton dans leurs chaussures. Quoi qu’il en soit, il n’y a qu’une seule façon de s’assurer du confort de bébé : lui faire systématiquement essayer les souliers.

Avec ce guide en tête, votre recherche de chaussures pour les premiers pas devrait être bien plus simple. Et l’avantage à cet âge-là, c’est qu’ils sont encore trop petits pour vouloir choisir eux-mêmes leurs souliers. Une bonne nouvelle de plus pour les mamans !


© Getty Images