fermer ce cadre
Warning!
Vous utilisez un navigateur obsolète

Pour naviguer sur un internet rapide et sécurisé, téléchargez gratuitement un navigateur moderne.
Ou mettez celui-ci à jour.

Quel que soit l'âge, il faut toujours choisir des chaussures neuves avec un léger talon et à la bonne pointure, en prenant soin de laisser environ un centimètre de jeu à l’extrémité des orteils, pour ne pas les comprimer. Cela signifie que l’on va devoir renouveler souvent les chaussures de notre petit, mais c’est nécessaire à sa croissance.


Entre 0 et 6 ans, les enfants ont besoin de maintien

Les tout petits : des chaussons puis des chaussures montantes

Il est déconseillé de faire porter des chaussures trop vite aux nourrissons, à l’exception de chaussures souples, plus proches des chaussons. Lorsqu’ils font leurs premiers pas, il est préférable qu’ils les fassent pieds nus ou en chaussettes. Leurs muscles du dos, des jambes et de leurs pieds n’étant pas encore pleinement formés, il ne faut pas entraver leur développement avec des chaussures inadaptées. L’essentiel est d’opter pour des chaussures montantes, avec un contrefort (au niveau du talon), pouvant s’ajuster à la forme des pieds de notre marmot en l’empêchant de prendre de mauvaises postures.

Les petits en âge d’aller à la maternelle : des chaussures emboîtantes

Lorsqu’ils sont scolarisés en maternelle (entre 3 et 6 ans), les bambins savent marcher, mais ils ont encore besoin de chaussures qui respectent leur croissance. Même son de cloche que les années précédentes : des souliers emboîtants qui assurent un bon maintien tout en permettant à la voûte plantaire de se dessiner naturellement. Vers 4 ans, l’enfant peut alterner entre les chaussures montantes et les modèles bas.


Après 7 ans, de nouvelles options s’offrent aux enfants

A partir de l’école primaire : enfin la liberté !

Quand nos bambins grandissent, il faut privilégier des chaussures en cuir qui laissent la peau respirer. Il peut s’agir de baskets ou non, en fonction du niveau d’activité de votre enfant. Si votre progéniture est du genre boule d’énergie qui court partout, tournez-vous vers des sneakers en cuir, idéalement dotées de semelles en cuir. Pour les autres, de petites derbies, des bottines lacées ou toutes les autres chaussures qui épousent bien la forme des pieds feront amplement l’affaire.

Le début de l’adolescence : attention aux mauvais réflexes !

Qui dit préadolescence dit petits ou gros caprices. Avant de rentrer au collège et pendant les années qui vont les conduire jusqu’au lycée, les enfants expriment leurs envies en fonction des tendances et de leurs goûts. Et ce n’est pas toujours en concordance avec les recommandations des médecins. Or le pire réflexe des ados est celui de ne pas lacer correctement leurs chaussures. Il est donc important de veiller à leur acheter des souliers qui leur garantissent un maintien optimal et de les forcer à les attacher comme il se doit. C’est encore plus vrai pour les filles, dont les chevilles sont particulièrement sujettes aux entorses.

Lorsqu’elles dépassent l’âge de la puberté, les jeunes filles souhaitent souvent prendre un peu de hauteur. Ce n’est pas forcément une mauvaise idée, mais elles doivent se tenir éloignées des talons trop fins et trop hauts (pas au-delà de 7 centimètres).

En tant que parent, enfin, il est bon d’observer l’usure des semelles de nos enfants tout au long de leur croissance, afin de corriger rapidement d’éventuels problèmes.


© Getty Images