fermer ce cadre
Warning!
Vous utilisez un navigateur obsolète

Pour naviguer sur un internet rapide et sécurisé, téléchargez gratuitement un navigateur moderne.
Ou mettez celui-ci à jour.

Née dans les années 1950 à Caracas, au Venezuela, cette Française d’adoption plante ses talons aiguilles dans les pavés parisiens et installe sa boutique multimarque, l’une des premières, rue Cambon, en 1988. Est-ce un hasard si elle choisit la rue historique associée à Gabrielle "Coco" Chanel et à son empire ? Un joli clin d’œil en tout cas ! 20 ans plus tard, le Printemps, le célèbre grand magasin de l’avenue Haussmann qui jouxte les Galeries Lafayette, lui fait confiance en la nommant Fashion editor.

BESTIMAGE_00227786_000002 743x416

L’ange gardien des designers

Adoubée par la fashion sphère, y compris par les plus grands, dont elle fait partie, indéniablement, elle a lancé la carrière de certains d’entre eux. Elle est ainsi la première à déceler des talents dont Jean Paul Gaultier, Nicolas Ghesquière, Riccardo Tisci, Rick Owens, John Galliano, Helmut Lang et bien d’autres encore, en qui elle croit dès leurs débuts. Comme eux, l’esthétique qu’elle défend est celle de l’originalité, pas celle des tendances éphémères. Elle aime ce qui a le potentiel de durer dans le temps. Et c’est en cela qu’elle a réussi son pari avec le vêtement. Elle en a fait un moyen d’expression, jamais dans la caricature, le regard toujours tourné vers l’avenir.

30 ans d’une French Touch jamais là où on l’attend

Elle s’arme d’un style signature reflétant sa personnalité. On ne la voit jamais sans son rouge à lèvres rouge tirant sur le fuchsia, une couleur qui lui va si bien au teint. En fait, elle incarne la femme française, celle que l’on met à l’honneur chaque mois dans cette rubrique, mais aussi celle qui fait rêver les amoureux du beau aux quatre coins du monde.

Son look à elle reste d’une élégance intemporelle qui finalement, nous surprend au regard de sa personnalité. Elle fait partie de ces vraies modeuses, jusqu’à l’os, celles dont on ne saurait pas dater les photos de street style, tant leurs looks sont indémodables. Alors on admire, on s’inspire de ce savoir-faire qui les rend si incroyablement chics, Maria Luisa la première.

Une dernière fois, nous lui disons merci. Merci Maria Luisa, pour nous avoir guidées, nous fashionistas, à travers les méandres du mauvais goût vers la lumière d’une mode irréprochable ! Maria Luisa Poumaillou s’est éteinte le 7 avril.


© BestImage